Dr Ponce : « J’ai découvert les joies du dessin en feuilletant en cachette les Métal Hurlant »

E X P O  ►  Les Tremplins d’ADA – Du 10 au 15 mars – Le Nuage, Montpellier

L’illustrateur et artiste montpelliérain Dr Ponce est à l’affiche de la nouvelle exposition du Nuage qui aura lieu du 10 au 15. Dr Ponce fait partie de la nouvelle génération d’illustrateurs qui ont fait leur classe à l’étranger. Lui s’est exilé à Bruxelles pour faire la prestigieuse École Saint Luc. Sur le papier, il travaille des lignes épurés où se mêlent aplats de couleurs et formes graphiques. Ces illustrations témoignent d’une volonté de mettre en scène un univers barré qui oscille entre symbolique enfantine, vision urbaine badass et érotico-cosmique de la société.

 ✚  Vous êtes à l’affiche du prochain Tremplin d’ADA au Nuage ? Quel va être le contenu de l’expo?

Je compte faire découvrir plusieurs facettes de mon travail tournant principalement autour de l’exercice du portrait. Je fais le choix d’y exposer une sélection de dessin vectoriel, de peinture ainsi que d’encrages en noir & blanc.

✚  Vous êtes illustrateur, quel a été votre parcours ?

D’aussi loin que je me souvienne j’ai toujours été captivé par la narration, le fait d’inventer et de raconter des histoires. J’ai par la suite vraiment découvert les joies du dessin en feuilletant en cachette les Métal Hurlant de ma famille. Puis, je me suis initié aux formes et aux couleurs en pratiquant le graffiti, ce qui se révèlera être une expérience fondatrice pour la suite de mon travail. Après avoir étudié le graphisme à l’ESMA de Montpellier, j’ai poursuivi mon apprentissage en partant pour la Belle Bruxelles pour y étudier la bande dessinée dans l’École Supérieure des Arts de St Luc Bruxelles.

✚ Qu’est-ce qui vous influence ?

D’un point de vue artistique je pense que les peintures du Douanier Rousseau sont ce qui m’ont le plus influencé, l’univers naif, le traitement des perspectives, les plantes folles, les animaux d’enfer. Avec du recul j’ai pioché beaucoup de choses dans son travail. À côté, comme beaucoup de gens curieux je puise mon inspiration un peu partout, un visage rigolo, une situation cocasse, un joli bouquin, tout est potentiellement inspirant.

✚  Comment décrivez-vous votre univers graphique et artistique ?

Tout dans mon travail passe par la couleur et la composition. Je recherche une représentation frontale, sans artifices ni perspective. Je travaille avec une palette de couleurs très limitée, 3 4 max, que j’applique presque uniquement en aplat, je me plais dans le travail de fond/forme donc j’aboli au maximum la ligne dans mes illustrations. Je suis constamment à la recherche d’un rendu très synthétisé, stylisé. Mon univers s’articule autour de thèmes récurrents : La nature,la ville, de gentils voyous, des animaux un peu barjots, quelques monstres sympathiques & pas mal de jolies femmes. J’essaye de créer une fenêtre sur un monde où toutes ces entités cohabitent pour créer une atmosphère sans queue ni tête proposant pas mal de double lecture, une sorte rêve en couleur.

✚  Quel message cherchez-vous à véhiculer à travers ces représentations ?

Je ne suis pas un artiste engagé, je ne défend pas vraiment de cause particulière, j’essaye simplement de représenter un monde dans lequel j’aimerai vivre. Si message il faut trouver, je pencherai plus sur une ode à la joie, à la vie, quelque chose d’assez utopique.

✚  Travaillez-vous uniquement sur PAO ou également sur d’autres supports ?

Je travaille principalement de façon vectorielle, j’affectionne aussi la peinture sur grand support/ formats ainsi que le travail d’encrage qui me sort de mes réflexes de formes et de couleurs et remet donc en question constamment ma façon d’appréhender le dessin

✚ Vous êtes dans la peau du spectateur de votre exposition, quelle est votre réaction?

Sacré question, des couleurs puissantes, un univers joyeux, je pense que j’aurai la banane si je découvrait mon travail !

✚  Vos projets pour 2017 ?

En dehors de mon travail d’illustration, il est prévu que j’expose plusieurs fois cette année, j’aimerai accompagner chaque événement d’un travail de micro-édition qui s’articulera autour du thème exposé.

Questions flash : si vous étiez …

Une décennie, une époque? La fin des années 60 debut 70
Un film ? Les pommes d’adam de Anders Thomas Jensen
Une ambiance sonore, une musique ? le bruit du klaxon
Un livre ? Les bébés de la consigne automatique de Ryû Murakami
Un objet ? Un klaxon bien sûr !

 ✚  Retrouvez ses illustrations sur son site