Ce matin, Philippe SAUREL, Maire de la Ville de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Chantal MARION, Vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, Déléguée au développement économique, enseignement supérieur et recherche, innovation, international, artisanat, Stéphanie JANNIN, Vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, déléguée à l’urbanisme et à l’aménagement durable et Karim KHENISSI, Directeur Général de l’ESMA, ont présenté le projet de création d’un cluster dédié aux Industries Culturelles et Créatives (ICC) sur le site de l’ancienne Ecole d’Application d’Infanterie (EAI). Ce lieu de 16 000 m2 rassemblera d’ici 2020 les 4 écoles du groupe Îcones, notamment en y implantant l’Ecole Supérieure des Métiers Artistiques (ESMA).

Philippe SAUREL, Maire de la Ville de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole souligne : « Nous avons entrepris de réinventer le site de l’EAI, propriété de la Ville de Montpellier depuis 2011, pour qu’il devienne un quartier mixte, entre logements et activité économique. Progressivement, nous ferons naître de multiples projets liés aux industries culturelles et créatives, pour donner une nouvelle vie au site et l’ériger en véritable pôle créatif. La Métropole de Montpellier est l’une des places fortes des entreprises créatives que ce soit dans le secteur du digital, du jeu vidéo ou encore de l’animation 3D… La filière est en train de se structurer et se fédérer autour de grands projets. S’y implanter, c’est rejoindre un écosystème florissant et tourné vers l’avenir, avec de grandes perspectives de croissance ».

Karim KHENISSI, Directeur Général de l’ESMA souligne : « En tant qu’école de référence pour l’enseignement supérieur des métiers de la création, l’ESMA – et plus largement le réseau Icones dont elle fait partie – s’est tout naturellement associée à ce projet ambitieux de Cité Créative pour y développer le volet formation, à travers la création d’un campus d’envergure, véritable carrefour pour tous les métiers de la création mais également lieu de vie et d’échanges avec les entreprises du secteur. Ce campus, qui représente un investissement de 37 millions d’euros, a vocation à devenir le plus grand pôle français de formation dans les métiers de la création et du numérique ».