C’est en arpentant, à Alès, le quartier de Rochebelle, en circulant dans l’ennuyeuse rue Claris et en fréquentant la vieille place Barbusse d’Alès, que l’univers de Krade s’est composé.

Humour noir et sarcasme font partie intégrante du travail de Krade qui se questionne sur la violence et la radicalité du geste artistique.

Il se détache volontairement de la technicité pour se rapprocher de la spontanéité, à la recherche d’un trait pur, efficace, souvent brutal et déstabilisant, délibérément dissocié d’un idéal esthétique.

Le travail de Krade est un regard nouveau déposé sur l’espace esthétique, surprenant et singulier, investit d’un autre vocabulaire pour penser, voir et écouter.

Open Art, 47 av. Carnot

Du 10 mars au 12 mai

Vernissage 10 mars, 18h00.