Cette exposition, pensée et organisée  l’été dernier, par Michel Rossigneux et Marie Renard pour Caviart, dans le cadre d’une visite de l’atelier, devient, en raison des circonstances, un hommage posthume et l’occasion d’un nouveau cheminement offert à son œuvre.

Le cycle des « Au-delà » fait suite aux « Météos pour la dernière étape » qui inauguraient pour lui, la quintessence de ses recherches et de son futur. Calendrier du présent qui scande la temporalité et la tessiture des jours, les « Météos » dans leur indépendance résonnent d’une continuité qui s’épanouit de l’une vers l’autre comme un crescendo musical.

Figurant notre incontournable présence au monde, déjà initiées à une parole d’aura, architectures de vent, sourdes et légères à la fois, les « Météos » nous conduisent avec constance aux peintures de « Au-delà », mission tangible, imprégnée de la démarche de Michel Rossigneux vers une finitude aérienne.

A l’origine chaque peinture existe dans sa propre réalité physique donnant à voir ce qu’elle est explicitement. Dans un deuxième temps, elle libère une autre dimension, plus spirituelle qui transcende le regard et s’offre à une quête intérieure, et pour celui qui regarde, et pour celui qui crée.

C’est ce dialogue entre surface et profondeur que questionne ce travail exigeant qui appelle  intuitivement le spectateur à une approche paisible et silencieuse.

Les couleurs sourdes, puissantes, vibrantes, les espaces conjugués, structurés ou non, les formes géométriques souvent bousculées, les contrastes des noirs brillants ou mats, l’anti-forme, l’anti-matière d’un cosmos personnel qui s’évade souvent des allusions possibles, Tout cela travaille les peintures réalisées avec toujours plus de patience et d’obstination.

Michel Rossigneux est décédé en février 2017.

Du 12 août au 3 septembre

Domaine d’Estarac, route de Prat-de-Cest à Bages