Le catalan Magi Puig peint à l’huile avec lenteur :

.

… les couches se superposent plus qu’elles ne fusionnent pour donner des aplats aveuglants comme peut l’être la lumière de la Méditerranée.

Chez cet artiste, tous les sujets (personnages en repos, en mouvement, villes et paysages) sont finalement prétextes à un travail sur la lumière.

« Il y a parfois dans un rayon de lumière une émotion, un mystère difficile à expliquer, qui instinctivement me pousse à peindre sa fragilité, essayer de traduire la couleur là où les mots n’y parviennent pas.

Comme de nombreuses années auparavant savaient le faire Vermeer, Hammershoi… ».

Magi Puig.

Art dans l’Air a rencontré Magi Puig dernièrement. A lire dans le numéro de septembre-octobre, exceptionnellement disponible pour tous en suivant le lien

Galerie de l’Ancien Courrier, 3 rue de l’ancien courrier

Du 15 septembre au 14 octobre

Vernissage 15 septembre, 18h.