« Les murs de la chapelle devraient porter des toiles sur châssis fortement colorées,  dessins, assemblages d’éléments concrets, dispositifs de photographies tels que je les lie au pictural, devront s’organiser dans ce grand espace.

Je souhaite que le visiteur  soit amené de trois manières différentes à expérimenter mon univers visuel.

Il y a toujours un répertoire de formes et de gestes hérités de la modernité et de l’abstraction. Il y a aussi au final du tableau une spatialité possible pour ces actes de peintre, au bout de leur stratification contrôlée. Le regard est aussi volontairement suspendu entre des hypothèses d’identification, ou une contradiction d’espaces.

La polysémie des formes mises en relation  fait émerger au regard des hypothèses sans réponse définitive.

Car le sujet n’est que sa propre quête au fil de la construction des expériences  picturales… »

Chapelle du Quartier Haut, Rue Borne

22 octobre-12 novembre
Vernissage 21 octobre