L’Aspirateur à Narbonne / Vernissage 11 juin – 11h10 

Depuis l’usage de la forme première en 1966, toujours identique et de même format, Claude Viallat explore un système formel qui a évolué dans le temps et l’espace sans abandonner la configuration d’origine.

De la scansion régulière sur le fond neutre des toiles de draps, appliquée avec une gamme colorée restreinte jusqu’aux expérimentations les plus improbables sur des tissus imprimés, pailletés, des textures riches et exubérantes, la peinture de Claude Viallat se réinvente en permanence et se complexifie.