A travers son travail de revisite de l’iconographie de la peinture classique, Nicolas Maureau interroge une forme de persistance dans notre contemporanéité. Il est à 

De ces thèmes souvent méconnus, oubliés, flous, dont il ne reprend pas tous les éléments propres à les identifier, il conserve les titres, qui ne donnant pas toute la clé du représenté invitent à l’interprétation. Une intertextualité se tisse, la narration oubliée laisse place dans l’imaginaire commun à des oeuvres, des livres, des sciences qui s’en sont saisi.

Nicolas Maureau établit une interaction entre les oeuvres. Elles se répondent les unes aux autres, chacune fonctionnant comme le mot d’un champ lexical plus large. Les similarités de certaines positions absorbent la narration en la rendant interchangeable. En occultant le fond, l’aplat noir qui détoure les corps les place dans un espace commun.
Dans Scènes de Genre il explore les oeuvres qui regroupées dans cette catégorie s’intéressent au quotidien, au populaire. Il entend le mot genre en son sens actuel des études de genre pour en faire surgir la construction des identités masculines et féminines.

Omnibus
29 avenue Bertrand Barère
65000 Tarbes
Vernissage 21 avril