Philippe Roussel

Face à la scène - 130x97cmContrebasse - 81x130cmSète - 100x120cmLe saxo jazz -130x97cmFruits & fleurs séchées - 97x130cmFleurs d'étangs - 114 x 146 cmLa note - 120x120cmPlage en automne II- 97x146cmPlage près de Montpellier -89x116cm

Ville : Nîmes – Département : Gard

Rencontre avec Philippe Roussel, Le bleu de la mer et du ciel

✚ Mars 2017, vous aménagez dans votre nouvel atelier, toujours à Nîmes, rue Emile Jamais. Pourquoi ce changement ?

C’est un peu un retour aux sources, puisque j’étais déjà dans cette rue il y a quelques années. J’ai ensuite trouvé un atelier près des Arènes, mais un atelier s’est libéré rue Emile Jamais qui me permet d’avoir plus d’espaces à la fois pour peindre des grands formats et pour organiser les cours pour lesquels je me passionne de plus en plus : je donne des cours aux débutants, mais également aux artistes confirmés, et dans ce cas, c’est l’occasion d’un véritable dialogue entre artistes, ce sont des moments très enrichissants.

Ce retour rue Emile Jamais est donc l’idéal, d’autant plus que la rue est vraiment la rue des artistes à Nîmes : elle compte cinq ateliers et une galerie, à deux pas du centre.

 Comment a évolué votre peinture récemment ?

Mon travail continue d’explorer les paysages maritimes, existants, rêvés, imaginés. L’évolution n’est donc pas dans le thème, mais davantage dans la palette : je continue à travailler dans des tons pastels, mais j’utilise aussi une palette beaucoup plus contrastée, ce qui donne des univers tout à fait différents. En parallèle, j’ai renoué récemment avec le thème de la musique que j’avais laissé en stand-by depuis trois ou quatre ans. Et je vais aussi reprendre le travail sur les fleurs. Les thèmes varient, mais je travaille toujours à l’acrylique au couteau, avec des reprises au pinceau.

C’est évidemment la technique, plus encore que la palette, qui permet d’apporter une unité à l’ensemble de mont travail. A chaque fois que je décide de renouer avec un thème, j’y travaille au moins trois semaines-un mois pour faire évoluer les choses. Mais je vais être sincère avec vous : je choisis certains thèmes, d’autres me sont demandés par les galeries. Je travaille avec une petite dizaine de galeries en France et à l’étranger, et elles ne sont pas toutes sensibles aux mêmes sujets.

✚ Quelques mots sur votre parcours pour ceux qui vont vous découvrir ici ?

Je suis né à Nîmes et suis resté dans cette ville et cette région qui m’inspirent dans mes toiles. Quand j’avais dix ans, j’essayais déjà de peindre la garrigue… Je suis autodidacte pour la technique elle-même, mais j’ai suivi des cours d’histoire de l’art.

A l’époque, j’hésitais à poursuivre la peinture ou à m’engager dans une autre voie, l’archéologie. Peut-être cela se ressent-il dans ma peinture, toujours un peu en quête des traces du passé…

Le travail de Philippe Roussel a fait l’objet d’une double page dans le premier Hors-Série d’Art dans l’Air, hors-série 2013, « zoom sur vos artistes favoris ».
 

✚ Contactez l’artiste

Atelier : 27 rue Emile Jamais, Nîmes
E Mail : atelier.roussel.30@free.fr
Site Internet
Facebook