Pierre Riba est faiseur de formes. C’est un sculpteur d’œuvres à la fois simples, énigmatiques et silencieuses, intermédiaires entre l’homme et les forces archaïques, comme s’apparentant aux derniers vestiges d’une civilisation inconnue. Il présente ses derniers travaux au Carmel à Tarbes du 15 mai au 24 juin 2017.

Ancestral Group

Depuis les années 60, Pierre Riba a multiplié les expériences artistiques.  D’abord peintre, puis dessinateur, architecte, illustrateur, il s’intéresse ensuite à la sculpture, et se consacre très vite à un matériau qui le séduit par ses possibilités plastiques : le carton cannelé.

Découpages, assemblages et mises en forme des feuilles de carton sont les premiers temps de création; l’œuvre est ensuite trempée dans la résine qui durcit le matériau puis elle est recouverte de graphite. Sa quête constante et obsessionnelle vers l’essentiel, l’amènera à sublimer chacune de ses œuvres en un art à la fois brut et noble.

Refusant la couleur, trop séductrice, l’artiste privilégie le noir profond et velouté ; monochrome, brillant comme le basalte, ce noir est celui du « nondit », de l’abîme, du « monde des énigmes ». Les formes quant à elles, volontairement arrondies, proches du galet, proches des mégalithes, tendent vers l’archaïque et l’épure.

Sa quête constante et obsessionnelle vers l’essentiel, l’amènera à sublimer chacune de ses œuvres en un art à la fois brut et noble; Refusant la couleur, trop séductrice, l’artiste privilégie le noir profond et velouté ; monochrome, brillant comme le basalte, ce noir est celui du « non-dit », de l’abîme, du « monde des énigmes ». Les formes quant à elles, volontairement arrondies, proches du galet, proches des mégalithes, tendent vers l’archaïque et l’épure.