À quelques mètres du Musée Paul Valéry se dresse une ancienne chapelle. Chapelle qui depuis une décennie, si ce n’est plus, abrite des expositions d’art contemporain.


art_dans_lair_Tilman_et_Pencreach

Crédits photo : Pauline raconte l’art

Après de nombreux artistes de talent (dont Bibi en 2012), c’est au tour de Stéphane Pencréac’h (fréquemment exposé à àcentmètresducentredumonde à Perpignan et autres lieux reconnus) et de Pierre Tilman (récemment vu à l’exposition  »Belligérances » à Collioure) d’embarquer sur le navire. Pierre Tilman (1944) est un artiste présent dans plusieurs galeries parisiennes (dont la Galerie Metropolis) : une exposition en Languedoc-Roussillon est une chance incroyable, même s’il revient régulièrement à Sète.

Crédits photo : Pauline raconte l'art

Crédits photo : Pauline raconte l’art

Plasticien et poète, cet homme est franc, tout comme il est généreux. Ses oeuvres en sont le témoignage : des morceaux de bois laqués où sont collés des rubans dymo (pour faire le lettrage) avec des termes comme « pourri », « amer » ou « espèce de *gros mot servant à insulter quelqu’un* (pour rester polie) » laissent entrevoir une nette critique de notre société actuelle. Ces personnages miniaturisés sont-ils nos reflets ? Sans doute. Quoi qu’il en soit, même ses dessins mettent en scène de petits personnages dans la vie de tous les jours.

Crédits photo : Pauline raconte l'art

Crédits photo : Pauline raconte l’art

Pierre Tilman nous prouve ainsi qu’il est un plasticien à tout faire, même un poème accompagne l’exposition. Stéphane Pencréac’h (1970) est très représenté par ACMCM et à exposer dans de prestigieuses villes (Paris, Nice et même New-York !). Ses toiles ont une particularité : les personnages représentés sont des mannequins, et ces derniers ont fait sa réputation.

Crédits photo : Pauline raconte l'art

Crédits photo : Pauline raconte l’art

Le travail sur l’illusion est énorme : qui n’a jamais eu peur en voyant surgir de ses oeuvres un personnage ? C’est du vécu pour ma part. Pour l’exposition de Sète, le thème de la mer a forcément fait appel à la sirène : être mythique qu’ici Pencréac’h modifie légèrement, la queue de cet être étant peu visible, telle une ombre se cachant dans l’océan. Il s’y trouve également un bateau, tel un  »Château dans le ciel » des Studios Ghibli, l’artiste nous présente dans ce lieu un voilier flottant dans les airs. Quelle surprise de pouvoir circuler sous une oeuvre d’art ! Stéphane Pencréac’h nous apprend également à regarder où nous mettons nos pieds, attention aux oeuvres à terre, tout comme à lever les yeux vers le ciel : un crâne vous fixe : n’ayez pas peur… Il veille sur la salle entière et sur les visiteurs.

Crédits photo : Pauline raconte l'art

Crédits photo : Pauline raconte l’art

Dépêchez-vous d’aller naviguer sur cette exposition avant le Dimanche 2 Octobre, au risque d’être noyé par une sirène, transformé en pierre par la gorgone ou assommé par les personnages en bois laqué.

Pauline Raconte l’art