Violaine LAVEAUX : « Les ailes de service résonnent en moi comme le désir de faire, extraire et mettre en forme ».

Du 8 AVRIL AU 5 JUIN 2017 – Abbaye de Flaran – Cuisine et Réfectoire des moines
32310 Valence-sur-Baïse
Exposition conçue et coordonnée par la Conservation Départementale du Patrimoine et des Musées / Flaran.

Violaine Laveaux est à l’affiche de la nouvelle exposition de l’Abbaye de Flaran : Les ailes de service/Still lifes. Elle propose une installation personnelle et contemporaine autour de la thématique qui fait écho à la collection Simonovv : Natures mortes.

L’objet du travail de Violaine Laveaux est de revisiter les différents codes esthétiques de la nature morte que l’on peut retrouver sur les toiles de Zdzislaw Ruszkowski, Andrei Belle et Christopher Tugwell à l’Abbaye de Flaran.

« Ces choses immobiles, qui semblent enfermer le spectateur dans un monde muet » en puisant les éléments constitutifs (objets, fruits, légumes, gibiers et poissons) dans la mémoire du lieu et la fonction même des pièces choisies, celles regroupées sous le terme des “ailes de service” dans les abbayes : la cuisine, le réfectoire et le chauffoir. »

Pour l’artiste, la représentation de ces formes symboliques résonne comme le désir de faire, d’extraire et de et redonner vie à des objets ancrées dans des références existantes. La finalité étant de créer un dialogue avec le spectateur. Le cheminement de l’exposition est divisé en 3 pièces. Violaine Laveaux nous parle des installations :

La cuisine « Elle est dévolue à la collection Simonow, et relate l’avant/après de la vie des plantes (fruits, légumes…) nourri des paroles échangées avec le jardinier responsable du jardin des simples : Jérôme Séailles. Sur une longue table de bois seront orchestrés dans l’esprit des natures mortes, les différents éléments glanés au sein de la collection Simonow et notamment parmi deux toiles d’Andrei Belle : Un vol de maquereau (1999), Nature morte aux tranches de pastèques (2002), pour lesquelles j’ai eu un véritable coup de cœur devant l’étonnant traitement des formes… still life… »

Le réfectoire « Plongé dans la semi  pénombre, sur une longue table lumineuse émergent différentes pièces de porcelaine évoquant desserte et nature morte, couverts et jardins…. Transparence et blancheur sont ici privilégiées. »

Le chauffoir « Placée sur des socles en bois et protégée sous des cloches de verre, une petite évocation de la fonction du chauffoir aujourd’hui disparu ». 

Pour découvrir le travail de l’artiste, c’est ICI


Horaires :

Du 1er février au 30 juin et du 1er septembre au début janvier

> 9h30-12h30 et 14h00-18h00

Du 1er juillet au 31 août

> 9h30-19h00

Vernissage le 14 avril à 18 h 30

Fermé le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre et 15 jours en janvier (du 15/01 au 31/01)