LOADING

Type to search

Anaphrodisie : tout savoir sur l’anorexie sexuelle et le manque de désir

Santé

Anaphrodisie : tout savoir sur l’anorexie sexuelle et le manque de désir

Share
Anaphrodisie

Les problèmes liés à la libido sont des sujets plutôt délicats, mais qui concernent aussi bien les hommes que les femmes de tout âge. Si ce phénomène est passager chez certains, il semble persister chez d’autres. Il ne faut pas le prendre à la légère. De quoi il en retourne vraiment ?

 

L’anaphrodisie, c’est quoi ?

L'anaphrodisie ou anorexie sexuelle se manifeste par le manque de désirPar définition, l’anaphrodisie, ou anorexie sexuelle, est un trouble se traduisant par une absence totale de désir sexuel. Elle se différencie de la baisse de libido qui se manifeste par une diminution du désir sexuel sans empêcher la personne d’éprouver attirance envers une autre que son (sa) conjoint(e) ou une envie de se masturber.

Une personne atteinte d’anaphrodisie, par contre, perd toute envie liée au sexe, ne ressent plus aucun fantasme sexuel ni même l’envie de se masturber. En bref, elle ne peut être excitée par aucun stimulus d’ordre sexuel. Ce trouble peut même conduire une personne à être dégoutée du sexe.

L’aphrodisie touche principalement les femmes. Toutefois, le nombre d’hommes qui ressentent ce trouble augmente considérablement une fois la cinquantaine atteinte. Néanmoins, il est encore difficile de donner des statistiques exactes, étant donné que ce sujet est encore jugé tabou par de nombreux couples et peu de personnes osent témoigner sur ce phénomène.

 

Les causes provoquant l’anaphrodisie

Les causes qui provoquent l’anorexie sexuelle peuvent être classées en deux grandes catégories, à savoir les origines primaires et secondaires.

Les causes d’ordre primaire

Il est question de causes primaires lorsque l’anaphrodisie s’est manifestée depuis très longtemps. Premièrement, un abus sexuel tel qu’un viol ou un attouchement dès le bas âge sont des causes qui influent sur la sexualité des victimes. Bien que ces actes ne conduisent pas systématiquement à l’apparition d’une anaphrodisie, ils sont un des facteurs qui les favorise.

A lire également  Les critères de sélection pour un thermomètre bébé

Deuxièmement, les fausses idées reçues concernant le sexe sont également des causes qui peuvent conduire à l’anorexie sexuelle. Par exemple, si tout au long de son enfance, les parents inculquent au jeune adolescent que le sexe n’a que de mauvais côtés, l’enfant pourrait développer une réticence entrainant une anaphrodisie.

Troisièmement, l’anorexie sexuelle peut apparaitre dans le cas où une personne cache son homosexualité. En effet, le fait de ne pas être attiré le sexe opposé conduit à une absence totale de désir sexuel. De plus, l’homosexualité est un sujet encore difficile à aborder et de nombreuses personnes le cachent.

Les causes d’ordre secondaire

Il est question d’origines d’ordre secondaire si l’anorexie sexuelle est apparue soudainement et qu’auparavant, tout était normal. Généralement, il est question de pathologies liées à la sexualité. Par exemple, une maladie endocrinienne qui entraine des problèmes de sécrétion d’hormones ou des infections urinaires qui ne sont pas traitées sont à l’origine d’une anaphrodisie.

Ensuite, la surconsommation de drogues et d’alcool peut influer sur la libido et, sur le long terme, entraine l’apparition de l’anaphrodisie.

Enfin, les facteurs peuvent être d’ordre psychique. Une humeur dépressive qui s’aggrave, une perte de confiance en soi ou un évènement tragique survenu soudainement sont des causes très probables.

 

Les conséquences de l’anaphrodisie

AnaphrodisieSi la personne a vécu avec l’anaphrodisie quasiment tout au long de sa vie sexuelle (pour cause d’ordre primaire), il est probable qu’elle le vive relativement bien. Étant donné qu’elle n’a jamais goûté à d’autres sensations durant le sexe, elle peut trouver cet état normal et vivre comme toute autre personne.

A lire également  Street workout : entre loisir et sport aux résultats efficaces sans matériel spécifique

Toutefois, il arrive qu’une personne souffrant d’anorexie sexuelle liée aux causes d’ordre primaire se voie tellement différente des autres qu’elle en devienne complexée. Les conséquences risquent alors d’être désastreuses aussi bien pour sa vie sociale que sexuelle.

Enfin, pour une personne souffrant de l’anaphrodisie secondaire, les conséquences sont le renfermement sur soi-même, la honte envers son (sa) conjoint (e) pouvant entrainer une séparation au sein du couple. Un changement d’humeur et de personnalité se fait également ressentir : elle devient de moins en moins souriante, moins sociable et parfois violente.

 

Les traitements de l’anaphrodisie

Dans la plupart des cas, les traitements médicamenteux proposés par les médecins en cas d’anaphrodisie sont des médicaments à base d’hormones ou des antidépresseurs. Ils vont permettre de booster et de réguler la production d’hormones et stimuler à nouveau la libido. Vous trouverez des détails sur les produits pour booster la libido dans ce magazine spécialisé en sexualité.

Néanmoins, faire appel à un psychologue est la solution la plus adéquate dans ce genre de trouble. En effet, les causes les plus fréquentes et évidentes sont d’ordre psychologique. Le spécialiste pourra déterminer le degré de gravité du trouble et proposer un traitement adapté.

L’anaphrodisie est un trouble qui se traite parfaitement, mais le plus dur est souvent la volonté d’aborder le sujet, d’en parler à son (sa) conjoint(e) et à un médecin.

 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *