LOADING

Type to search

Le congé parental de A à Z

Lifestyle

Le congé parental de A à Z

Share
Les parents ont leur droits de paternité et maternité

Le congé parental peut être une alternative intéressante pour les salariés désireux d’accompagner les premiers pas de leurs enfants. Etant une obligation légale pour l’employeur, ce congé parental peut se présenter sous plusieurs formes.

Le concept du congé parental

Le congé parental est une autorisation accordée aux parents salariés pour leur permettre d’accueillir leur nouvel enfant dans le foyer dans les meilleures conditions qui soient, tout en continuant à percevoir une bonne partie de leurs salaires.

En effet, les différentes tâches relatives à l’arrivée d’un nouvel enfant dans la famille, que cela se présente à travers une naissance ou une adoption, peuvent refléter un grand travail, surtout au début. Il peut s’agir des différents soins à octroyer à bébé, des tâches ménagères et d’autres petits soucis supplémentaires.

 Le congé paternel peut être sujet à débat concernant son bénéficiaire. Effectivement, il est important de préciser que le congé parental concerne aussi bien le père que la mère de famille. Le congé parental peut intervenir dans deux situations suivant le cas du salarié : pour la naissance d’un nouvel enfant ou pour l’arrivée d’un enfant adopté de moins de 16 ans dans une nouvelle famille. De plus, sa durée est variable et dépend généralement du nombre d’enfants à accueillir et du nombre de parent salarié qui demande le congé parental.

A lire également  Comment avoir un trousseau de naissance complet ?

Habituellement, les parents en charge d’accueillir un enfant auront droit jusqu’à 6 mois de congé parental, renouvelable une fois.

Le congé parental peut être élargit jusqu'à un anDe leur côté, les couples de deux enfants ou plus pourront demander un congé parental d’un an, renouvelable et prolongeable jusqu’à trois ans. Ce droit est néanmoins conditionné : nécessairement, ce droit ne pourra être accordé que si le second parent, habituellement le père de famille, prenne lui aussi 6 mois de ce congé parental.

 Cette disposition porte le nom de « prestation partagée d’éducation de l’enfant ».  Ce principe ouvre droit au congé parental et permet aux parents salariés qui ont cessé momentanément ou totalement leur activité professionnelle de percevoir une certaine rémunération pour leur permettre de faire face à leurs besoins.

Cette rémunération peut être perçue à hauteur de 390,52 euros si la l’arrêt de travail est total, de 252,46 euros si la durée du congé paternel est égale à celle d’un travail à mi-temps et de 145,53 euros si la durée de travail est en moyenne entre 50% et 80%.

A lire également  Monoparentalité : quels sont les impacts et les défis ?

Qu’est ce qui se passe à la fin du congé parental du salarié?

A la fin du congé parental, il peut être garanti que la mère ou le père de famille qui en a bénéficié retrouvera et occupera son ancien poste ou à la limite, un poste équivalent avec la même rémunération.

Comment demander un congé parental ?

Il reste important pour tout salarié de savoir qu’un employeur ne peut refuser des congés parentaux justifiés et demandés selon la bonne procédure. Dans le cas échéant, celui-ci sera connu comme hors-la-loi.

La demande de congé parental doit être faite par le salarié à son embaucheur soit via un courrier recommandé avec accusé de réception soit via un courrier à remettre en mains propres au destinataire.

Pour la femme, la demande de congé parental doit se faire un mois avant la fin du congé maternité si elle ne compte pas reprendre le travail ultérieurement. Dans le cas contraire, la demande doit se faire deux mois avant la date prévue pour son début. Pour l’homme, la demande de congé parental doit se faire deux mois à l’avance.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *